LES MARQUES DE JUS DE FRUITS ALGÉRIENS


Le jus de fruits en Algérie



En 2014, la consommation annuelle de jus de fruit en Algérie par habitant est de 17 litres par habitant, contre 4 litres au Maroc et 8 en Tunisie. Le marché algérien du jus de fruit a affiché 9% de croissance de 9% en 2014.

Le marché du jus de fruit en Algérie

Dans la catégorie des jus de fruits, l’on retrouve cinq familles commercialisées en Algérie. Il s’agit des purs jus obtenus à partir de fruits, des purs jus de concentrés, obtenus à base de jus de fruits concentrés et les jus de fruits déshydratés généralement importés), ainsi que les jus de fruits concentrés et les nectars de fruits.

Le secteur industriel des boissons en Algérie est dominé par le secteur privé qui représente 94.6% des entreprises. Il affiche une croissance annuelle entre 8% et 9% depuis plusieurs années et couvre 98% des besoins nationaux.

Une étude de 2012 estime à 748 le nombre d’entreprises algériennes opérant dans la production de boissons, dont 685 spécialisées dans la production de boissons rafraîchissantes gazeuses et non gazeuses. Un nouveau règlement régissant l'activité de la production des jus de fruits en Algérie pour sa mise en conformité aux standards internationaux est en cours d'élaboration.

Production des jus de fruit algériens

Aujan Coca-Cola Beverages Company, une société saoudienne, a annoncé, début 2015, que sa marque de jus commercialisée en Algérie sous le nom de Rani a enregistré une croissance significative de 300 % au cours des 4 dernières années. La marque Rani, qui ne cesse de grignoter des parts de marché, veut continuer sur sa lancée et prendre la place de leader, en dépit de la forte concurrence que connait le marché des boissons en Algérie.

Ifri, entreprise kabyle, première sur le marché des eaux minérales en Algérie, produit des jus de fruits de qualité, tout comme Ngaous, originaire de la ville du même nom dans l’Est algérien. Les deux entreprises s’accaparent le marché algérien des jus et conserves. Ngaous, privatisée en 2007, ne cesse d'innover et Ifri se lance désormais sur de nouveaux segments en proposant Ifruit, une gamme de jus de fruits.

Consommation algérienne de jus de fruits

L’algérien consomme environ, 17 litres de jus de fruits industriels annuellement, contre 8 litres pour un Tunisien, et 33 litres pour un Libyen et seulement 5 litres pour un Marocain. En 2012, environ 2,4 milliards de litres de divers jus de fruits ont été vendus sur l’ensemble du territoire national, pour une somme de 104,8 milliards de dinars.

La consommation de jus de fruits en Algérie progresse fortement, avec une croissance annuelle de 10%. Cette consommation est assez diversifiée malgré la confusion entre eaux fruitées, boissons plates et jus, car privilégiant davantage les liquides fabriqués industriellement, de manière innovante et bénéficiant des préoccupations de la santé des consommateurs et notamment chez les citadins et les femmes.

Les marques algériennes de jus de fruits



De Bouarem à Tchina. 7 liens

Boisson  sans alcool
Le site des marques d'alcool. Retrouvez (presque) toutes les marques de boissons alcoolisées sur le web. 8861 liens. English version. The soft drinks

Copyright © 2013-2017. Tous droits réservés.

Date de la dernière modification du site : le 03/12/2017 05:55:33

Visiteurs depuis le 25/05/2013