LES MARQUES DE THÉS TURCS


Le thé en Turquie



Depuis longtemps, le thé est la boisson nationale des turcs, mais c'est juste avant la seconde guerre mondiale que la culture du thé a été introduite dans le pays. En Turquie, le thé est roi et il se boit à toute heure du jour ou de la nuit. Les populations islamiques ne buvant pas d’alcool, le thé est donc la boisson par excellence en Turquie.

L'histoire du thé en Turquie

Auparavant, lorsque l’Empire Ottoman possédait le Yémen et le port de Mokka, les Turcs ne buvaient que du café. Après la chute de l'empire et l’avènement de la République de Turquie en 1923, le café est devenu aussitôt une denrée importée et coûteuse et c’est le thé qui prit la relève. En Géorgie voisine, le thé était cultivé depuis plus d’un siècle.

La culture turque du thé a été rapidement mise en route dés 1924, sur les collines autour de Rize, petite ville au bord de la Mer Noire, avec des graines de théiers chinois achetées en Géorgie. Jusqu’en 1984 l’industrie du thé était un monopole d’Etat. Depuis, environ 40% de la production sont entre les mains d’opérateurs privés, réunis au sein du Rize Commodity Exchange.

Pour satisfaire la demande croissante la culture du thé a été étendu aux environs de Rize, qui a gardé 66% de la production, Trabzon, Artvin et Giresun Ordu fournissant les 34% restant. Comme dans la plupart des pays producteurs une majeure partie de la collecte de feuilles est assurée par des petits fermiers, alors que les industriels possèdent les usines.

Production du thé turc

Depuis longtemps déjà, le thé est la boisson nationale des turcs, mais la culture du thé n'a été introduite en Turquie que depuis peu de temps, avant la seconde guerre mondiale. Il y a environ 200.000 planteurs de thé dans l'est de la région de la mer Noire. La cueillette du thé vert est faite trois fois par an entre mai et octobre.

Si la production de thé était inférieure à 25 000 tonnes en 1950, ce chiffre a atteint des quantités importantes au cours des dernières années. Aujourd'hui, la Turquie est parmi les plus grand pays producteurs au monde, avec plus de 5% de part. La Turquie occupe le cinquième rang de la production mondiale de thé après Chine, l'Inde, le Kenya et le Sri Lanka.

Bien que le commerce du thé en Turquie soit une activité relativement nouvelle par rapport à d'autre pays producteurs, la culture et l'industrie du thé et ont montré de très importantes amélioration dans un court laps de temps. La production moyenne de feuilles de thé fraîches est d'environ 800.000 tonnes, ce qui veut dire une production de 155.000 à 160.000 tonnes de thé noir. 65% est produit par le secteur public, et 35% par le secteur privé.

Le marché du thé en Turquie

Plus que 200,000 tonnes de thé noir sont consommées chaque année en Turquie. Le plus populaire est le Rize Tourist Çay, un thé noir produit sur les bords de la Mer Noire. Le meilleur que la Turquie produise, est l'Organik Hemşin Çayi, également produit du côté de Rize, mais bio et ramassé à la main par une communauté arménienne musulmane.


En 2014, la société gouvernementale Çay Isletmeleri Genel Müdürlügü (ÇAYKUR) a continué de diriger les ventes de thé avec une part de valeur au détail de 46%. La société a l'avantage d'avoir un vaste réseau de distribution qui lui permet de pénétrer l'ensemble des sept régions de Turquie, y compris les zones rurales. En outre, la société est également le premier producteur de thé biologique en Turquie, et développe actuellement des usines de production de thé bio.

La société d'État Çaykur a une capacité de production quotidienne de 6.6 tonnes. La société possède 47 usines à travers le pays. Le reste de la production est menée par le secteur privé, qui est d'environ 230 usines de transformation du thé et une capacité d'environ 9 tonnes par jour. Le total de la capacité de production est d'environ 15,506 tonnes par jour.

Selon les statistiques officielles de 2013, la production de thé en Turquie a été de 275.000 tonnes, auxquelles s’ajoutent encore environ 30.000 tonnes de thé importé, principalement du Sri Lanka. Moins de 5% sont exportées. En 2014, le thé noir standard vrac représentait 86% de la valeur des ventes au détail et 95% en termes de volume.

Les principales destinations d'exportation du thé turc sont les pays de l'Union européenne, les Etats-Unis et République turque de Chypre du Nord. Parmi les pays de l'UE, la Belgique, les Pays-Bas, Allemagne, la France et le Royaume-Uni sont les marchés les plus importants

Consommation de thé en Turquie

En 2010, la Turquie avait la plus forte consommation par habitant dans le monde à 2,7 kilos. En 2013, la consommation par habitant de thé turc dépasse 3,8 kg par an. On peut, bien sur, trouver du thé en pochettes, mais la très grande majorité des turcs ne boivent que du thé noir vendu en vrac et préparé selon la méthode traditionnelle.

Le thé est la source principale de caféine des Turcs. Il est préparé de façon particulière. On le fait infuser au bain-marie et on le sert dans des petits verres transparents qui laissent voir la couleur rouge foncé et le gardent bien chaud. Le thé turc se distingue par son goût à la fois fort et généralement très sucré.

Les marques turques de thé


De Çaykur à Okumus. 8 liens

Boisson  sans alcool
Le site des marques d'alcool. Retrouvez (presque) toutes les marques de boissons alcoolisées sur le web. 8861 liens. English version. The soft drinks

Copyright © 2013-2017. Tous droits réservés.

Date de la dernière modification du site : le 03/12/2017 05:55:33

Visiteurs depuis le 25/05/2013